Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 10:32
Il nous arrive depuis la création de Voltaire République, celle de ce blog et lors de différentes publications écrites, de dénoncer le mariage UMPSMODEM. Des lecteurs assidus nous ont donné raison dans ce sens. D'autres nous ont reprochés par moment la possible outrance de nos écrits et paroles.

A tous ceux qui sont encore sceptiques, nous les invitons à lire le journal "Le Monde" en ligne sous le titre:


"L'ancien leader étudiant Bruno Julliard a affirmé, mercredi soir 10 décembre, que Nicolas Sarkozy l'a encouragé lors des manifestations anti-CPE (contrat première embauche) de 2006 en raison de sa rivalité avec Dominique de Villepin, alors premier ministre.
Invité sur le site Internet "Le Post "et la radio "Le Mouv" Bruno Julliard, maintenant secrétaire à l'éducation du Parti socialiste, estime que l'UNEF, qu'il dirigeait à l'époque, a bénéficié d'une "instrumentalisation volontaire" due à "une bataille à la tête de l'Etat". Nicolas Sarkozy était alors ministre de l'intérieur de Dominique de Villepin, un rival potentiel au sein de l'UMP pour l'élection présidentielle de 2007.

"La position officielle publique de Sarkozy était de dire qu'il soutenait le gouvernement Chirac et Villepin, donc qu'il ne voulait pas du retrait du CPE", a avancé Bruno Julliard. "Puis il m'avait appelé à la fin d'une manif, en gros en me disant qu'il était mon premier soutien et que lui demandait le retrait du CPE."  Le responsable socialiste a ajouté : "C'est vrai que, factuellement, nos intérêts à ce moment-là étaient plutôt convergents. Lui, parce qu'il veut la tête de Villepin et nous, parce qu'on veut la tête du CPE."

Interrogé sur ces propos, l'Elysée a répondu par un laconique : "Pas de réaction."

Lors des manifestations étudiantes contre le CPE, Nicolas Sarkozy avait proposé la "non-application" du projet pour permettre la recherche d'un compromis. Le dispositif avait été finalement retiré."

Nous savions que le candidat parvenu à l'Elysée souhaitait et apparemment souhaite toujours "pendre à un crochet de boucher" l'ancien premier ministre Dominique de Villepin. Ce n'est pas le trait que nous souhaitons souligner ici même si nous pouvons adresser notre compassion à la victime potentielle ainsi qu'à la corporation des bouchers ainsi injustement mêlée.

Mais le mélange des genres souligné ici par l'étoile montante du Parti socialiste, ne peut qu'inquiéter les républicains. Cette affaire n'est pas neutre; elle participe du délitement de notre société dont le système UMPS ici souligné, en révèle les fondements.

Partager cet article

Repost 0

commentaires