Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 14:27
tryzub.jpg
L’indépendance


Ce n'est que vers 1989, à partir de l’accession au pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev, que la libéralisation du régime soviétique permit aux Ukrainiens de s'organiser pour défendre leurs droits à la souveraineté. En 1989, le Mouvement national ukrainien, Roukh, fut créé. Lors des élections de mars 1990, les partis ukrainiens du bloc démocratique ont alors obtenu environ 25 % des sièges au Parlement. Sous l'influence des députés démocrates, le Parlement adopta, le 16 juillet 1990, la Déclaration sur la souveraineté politique de l'Ukraine. Ce fut le premier pas vers l'indépendance complète de l'Ukraine. Celle-ci fut proclamée le 24 août 1991 et confirmée par le référendum du 1er décembre 1991 : 90,5 % d'électeurs votèrent pour l'indépendance. La semaine suivante, l'URSS cessa d'exister suite à la dissolution décidée lors de la réunion à Minsk des dirigeants russe, ukrainien et biélorusse.
L'Ukraine devint l'un des membres-fondateurs de la Communauté des États indépendants.

La Révolution orange (en ukrainien : Помаранчева революція, Pomarantchéva révolioutsiya) est une série de manifestations politiques ayant eu lieu en Ukraine suite à la proclamation le 21 novembre 2004 du résultat du deuxième tour de l'élection présidentielle. Organisée par l'initial candidat perdant à la présidence Viktor Iouchtchenko et son alliée Ioulia Timochenko et bénéficiant du soutien de l'administration Bush, et de financements d'organisations américaines, elle a mobilisé plus d'un demi-million de manifestants à Kiev et à travers le pays pendant une quinzaine de jours pour protester contre des résultats considérés comme frauduleux.

Le résultat immédiat de la Révolution orange est l'annulation par la Cour suprême du scrutin, et l'organisation d'un nouveau vote le 26 décembre 2004 qui voit la victoire de Viktor Iouchtchenko face à son rival Viktor Ianoukovitch. D'un point de vue géopolitique, la Révolution orange marque un rapprochement de l'Ukraine avec l'OTAN. À travers la Révolution orange, et après la révolution des Roses en Géorgie, en novembre 2003, il s'agit bien de la lutte d'influence que se livrent en sourdine Moscou et Washington dans la zone qui transparaîtrait.
Pour les opposants à la révolution orange, celle-ci a pour objectif d'isoler la Russie des pays d'Europe de l'Est, une stratégie s'inscrivant selon les experts du Kremlin dans un dispositif dit de « double endiguement ».

Le résultat du second tour l'élection présidentielle et le début de la révolution orange

À la suite du premier tour, où aucun candidat n'a atteint les 50 % de votes nécessaires un deuxième tour est organisé le 21 novembre 2004. Les sondages de sortie des urnes indiquaient une avance de 11 % pour Iouchtchenko. Iouchtchenko et ses partisans ont refusé les résultats officiels. Ils ont alors organisé des rassemblements de protestation à travers le pays et ont incité à une grève générale. Plusieurs municipalités, dont celles de Kiev et de Lviv (Lvov), ont annoncé qu'elles n'acceptaient pas la présidence de Ianoukovitch.

Le 23 novembre 2004, une manifestation pacifique rassemblant environ un demi-million de défenseurs de Iouchtchenko a eu lieu sur la place de l'Indépendance à Kiev, devant le siège du parlement ukrainien, la Verkhovna Rada.
Les gouvernements occidentaux, malgré la ferme opposition russe de Vladimir Poutine, ont soutenu qu'il y avait irrégularité des élections, tandis que Poutine et le président biélorusse Loukachenko ont été les seuls à reconnaître l'élection de Ianoukovitch et à le féliciter, avant même qu'elle ne soit proclamée par la commission électorale ukrainienne.
Après des négociations difficiles, les deux partis, aidés par l'Union européenne, en particulier par la diplomatie polonaise et le président polonais Alexander Kwaśniewski, sont convenu de tenir un « troisième tour » le 26 décembre 2004. La constitution ukrainienne a également été modifiée par la Rada dans un sens plus parlementaire, mais elle n'est entrée en vigueur qu'en 2006.

Le 23 janvier, Viktor Iouchtchenko a prêté serment et a été investi comme président de l'Ukraine, ce qui était un des objectifs de la Révolution orange


Et maintenant ? Une lutte d’influence.

D’un côté, Viktor Ianoukovitch, pro-Russe, de l’autre, Ioulia Timochenko, pro-occidentale. Deux candidats sortis vainqueurs du premier tour de l’élection présidentielle ukrainienne, le 17 janvier. Deux candidats qui s’affronteront à nouveau le 7 février lors d’un deuxième tour dans un duel très ouvert.

D’après les premiers résultats officiels  Victor Ianoukovitch arrive en tête avec 36,86% des voix contre 24,31% pour sa rivale Ioulia Timochenko. Homme-lige de Moscou, le candidat compte bien prendre sa revanche après avoir été déchu du pouvoir en 2004, lors de la Révolution orange. Le candidat du Parti des Régions s'est appuyé comme à l'accoutumée sur les régions de l'Est du pays (Donetsk, Dniepropetrvsk, le Donbass.....), plutôt russophiles.

Grand perdant de ce scrutin, le président sortant Viktor Iouchtchenko se place en cinquième position avec seulement 4,87% des suffrages. Une défaite qui n’a rien d’une surprise. Le fer de lance de la Révolution orange a beaucoup déçu après avoir soulevé d’énormes espoirs dans la population. Les électeurs semblent aussi lui avoir tenu rigueur des multiples crises politiques qui ont émaillé sa présidence. Crises à l’origine du divorce survenu entre le président et son Premier ministre, Ioulia Timochenko. Les derniers mois de sa présidence ont aussi été marqués par la crise économique qui a frappé de plein fouet le pays. L’Ukraine est d’ailleurs placée depuis plus d’un an sous perfusion du Fonds monétaire international..
Ioulia Timochenko part favorite pour se qualifier. Parmi l'ensemble des candidats, elle est sans doute la plus charismatique et la meilleure oratrice . Dans le même temps, son populisme et ses incohérences nuisent à sa cause : celle qui prétend lutter contre les oligarques est elle-même une oligarque qui a fait fortune sur les décombres de l'Union Soviétique et sur le dos du peuple, celle qui prétend faire adhérer l'Ukraine à l'Union Européenne dans les 5 ans (alors qu'aucun pourparler véritable n'a été engagé) est dans le même temps en très bons termes avec Vladimir Poutine.
L’Ukraine, avec une histoire multiséculaire, modelée dans la glaise du temps, des luttes et des batailles, se voit un destin indépendant. L’Histoire en a fait autrement jusqu’en 1989. Quel que soit le résultat le 7 février, son destin, à coté du grand frère russe, dépend de son peuple. Et lorsque l’on sait que le premier vers de l’hymne national est :

« L'Ukraine n'est pas encore morte, ni sa gloire, ni sa liberté »
(Ще не вмерла Україна, і слава, і воля)

Tout est possible ! le bon comme le pire.



merci aux sites suivants pour les données

the savoisien
wikipedia

Partager cet article

Repost 0

commentaires