Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 14:09
Les élections présidentielles en cours en Ukraine, les récents événements, la "révolution orange", les relations avec la Russie, la demande d'entrée dans l'OTAN par le président en exercice, Vladimir Iouchtchenko, laissent les occidentaux en général, et les français en particulier, souvent perplexes.
Cette situation ne peut se comprendre que si l’on pose un regard sans anachronisme ni uchronie, sur l’histoire multiséculaire de ce pays.
Nous aborderons cette situation sous trois chapitres : De la naissance à l’Histoire contemporaine ; La révolution d’octobre et ses prolongations jusqu’en 1945; de l’indépendance à nos jours.
Et, comme les peuples ont l’Histoire de leur géographie, celle-ci, plus que jamais doit rester en exergue de la compréhension des complexités de ce pays, notamment à l’égard du voisin russe.


ukraine-map
Aux origines

L'Ukraine (Україна (Oukraïna) en ukrainien) est un État d'Europe de l'Est, le deuxième plus grand d'Europe avec 603 700 km2 et peuplé de 46 millions habitants. Elle a un débouché sur la mer Noire au sud, et des frontières avec la Russie à l'est, la Biélorussie au nord et la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie, la Hongrie et la Moldavie à l'ouest. Nous verrons plus loin que c’est le rattachement de la Crimée en 1954, décrété par Nikita Khrouchtchev, qui permit l’agrandissement du pays.

Au IXe siècle, Kiev fut prise aux Khazars par le Varègue (Viking oriental (scandinave) Oleg le Sage. Située sur des routes marchandes lucratives, Kiev devint rapidement l'état le plus grand et le plus puissant d'Europe.
Au XIe siècle, la Ruthénie était géographiquement le plus vaste État d'Europe. Sous le règne de Iaroslav le Sage, le prestige de l'État kiévien atteint son apogée : il s'étend de la Baltique à la mer Noire et du confluent de l'Oka avec la Volga jusqu'aux Carpates septentrionales. Il en profite pour marier sa fille Anne au roi de France Henri 1er en 1051.
Au XIIe siècle, des conflits parmi les seigneurs de la Ruthénie ont mené l'État kiévien au déclin : il se divise en différentes principautés. Kiev fut saccagée par la principauté de Vladimir (1169) durant la lutte pour le pouvoir entre les princes et plus tard par les Koumans et les Tatars mongols aux XIIe et XIIIe siècles. Par conséquent, les principautés ruthènes durent reconnaître la souveraineté des Mongols.

La domination lituano-polonaise

Durant le XIVe siècle, les Polonais et les Lituaniens combattirent l'envahisseur mongol et finalement toute l'Ukraine septentrionale passa sous l'autorité de la Pologne et de la Lituanie. Les Tatars ne gardèrent que le littoral de la Mer Noire et la Crimée ; toutefois, de 1412 à 1484, la Pologne atteignit la Mer Noire du côté d'Otchakiv (vers l'actuelle Odessa).

C'est durant cette domination lituano-polonaise, à partir du XVe siècle, que se formèrent les Cosaques, des paysans ruthènes orthodoxes qui refusaient la servitude et l'assimilation aux Polonais catholiques. Le royaume de Pologne les tolère et les utilise contre les Tatars, puis, à partir du XVIe siècle, contre les Ottomans, devenus suzerains des Tatars de Crimée.
Affaiblie par des querelles internes et les invasions mongoles, la Ruthénie fut progressivement intégrée au Grand-Duché de Lituanie et finalement, au XVIe siècle, dans la Confédération lituano-polonaise.

L’État cosaque

Au milieu du XVIIe siècle, suite à une révolte populaire des Cosaques du Registre et de la Sich (Zaporogues Sich (Запорізька Січ). Le terme a également été utilisée comme une référence informelle à l'armée toute organisation administrative de l'hôte cosaque Zaporogue, ainsi que des paysans ukrainiens. Un état autonome ukrainien, l'Hetmanat cosaque, fut établi et perdura pendant plus d'un siècle malgré la pression moscovites et sa vision sur les terres riches et fertiles (le grenier à blé n’est pas une invention récente !). Suite au traité d'Androussovo, il fut partagé en deux, l'un sous protectorat polonais, l'autre sous protectorat moscovite qui perdura pendant plus d'un siècle. Le territoire des Cosaques Zaporogues fut tout d'abord cogéré par les deux souverains.

Les partages, la domination russe et autrichienne

Catherine II, supprima l’Hetmanat au milieu du XVIIIe siècle et détruisit la Sich dans le dernier quart du XVIIIe siècle. Le partage de la Pologne lui permit de récupérer pratiquement toute l'Ukraine de la rive droite, à l'exception de la Galicie, passée sous contrôle de l'Empire Austro-hongrois.

La culture ukrainienne connut une renaissance au XIXe siècle. Moscou ne tarda pas à réagir et, en 1876, interdit la langue ukrainienne dans les écoles, les journaux et la littérature. En 1892, Kiev comptait près d'un demi-million d'habitants.

(fin de la 1ere partie).

Partager cet article

Repost 0

commentaires