Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 09:11
Pour les enfants des Lumières, le folklore des sanctifications peut, par moment, prêter à sourire. A sourire car, dans la religion catholique apostolique romaine, il faut avoir accompli un "miracle" pour être désigné "saint". A ce propos, il est étonnant que les "voix divines" ne s'élèvent pas pour dénoncer cette usurpation de prérogative émanant du temporel !

Mais revenons à nos saints ou plutôt à Ratzinger, alias Benoît 16.

Ici, point de sourire. Le fait de préparer la future sanctification de Giovanni Pacelli, alias Pie XII, pose le problème de l'attitude du prédécesseur de Ratzinger vis à vis de l'Allemagne nazie.
Il explique lui-même sa prudence dans une lettre du 30 avril 1943 à Mgr Von Preysing, évêque de Berlin :

"...Nous laissons aux pasteurs en fonction sur place le soin d'apprécier si, et dans quelle mesure, il faut user de réserve, malgré les raisons qu'il y aurait d'intervenir, pour éviter de plus grands maux, étant donné que les déclarations d'évêques risquent d'entraîner des représailles et des pressions, et en tenant compte d'autres circonstances dues peut-être à la longueur et à la psychologie de la guerre. C'est l'un des motifs pour lesquels Nous-même, Nous nous limitons dans nos déclarations".

Les documents relatifs au pontificat du pape Pie XII, conservées dans les Archives secrètes du Vatican n'ont cependant jamais été publiés intégralement. En octobre 1999, une commission mixte d'historiens juifs et catholiques a été chargée d'étudier la période. En 2001, le Congrès juif mondial prend acte de l'échec de cette commission, dû à la fermeture des archives vaticanes sur la période. Quelques mois plus tard, le Vatican reconnaît également cet échec. En février 2002, Jean-Paul II ouvre aux chercheurs, à partir de 2003, la période 1922–1939 pour la partie concernant les rapports du Vatican avec l'Allemagne. Accusée de mauvaise volonté et de manque de transparence, l'Église se défend en faisant valoir qu'une partie de ses archives pour cette période a déjà été publiée, sur ordre de Paul VI, de 1965 à 1981, sous le titre Actes et documents du Saint-Siège relatifs à la Seconde Guerre mondiale(1).

Quant à Ratzinger:

Dans son livre autobiographique "Le Sel de la Terre" paru en 1996, le cardinal Joseph Ratzinger reconnaissait avoir été enrôlé automatiquement dans les Jeunesses hitlériennes. Or l’appartenance aux Jeunesses hitlériennes n’a jamais été "automatique", mais sur la base du volontariat et de l’adhésion à l’idéologie nationale socialiste.

Quant à Karol Wojtyla.

Par son acharnement à refuser le préservatif dans les rapports sexuels, nous lui reconnaissons le "miracle" de sa contribution aux millions de morts en Afrique pour cause de Sida.

http://www.jesuismort.com




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Agnès 04/01/2010 09:40


Bonjour,
Les trois dernières lignes de votre article démollissent complètement la crédibilité de votre argumentaire:
- dans le même article, lorsque l'on met discrètement (inconsciemment?) en parallèle, morts par le nazisme et morts du sida par obéissance au pape jean-Paul II ( qui a rejeté le préservatif comme
moyen unique pour lutter contre le Sida), on frôle dangereusement la démarche mentale des papes .En effet, ce même processus dans le raisonnement a lieu lorsque les autorités catholiques citent
dans un même discours les victimes de la Shoah et le nombre. d'avortements.
- Ce glissement de la pensée est-il bien voltairien?

Cordialement


VR 04/01/2010 17:53


Il y a chez Ratzinger deux canonisations en cours proposées le même jour: Pacelli et Wojtyla.
Notre article concerne les deux personnes. En ce qui concerne Wojtyla, celui-ci méritait d'être poursuivi pour crime contre l'Humanité quand bien même il astiquait son aurréole tous les matins.
Nous ne sommes pas dupes de ce pape de combat.


Simonne 22/12/2009 12:04


C'est quand même lui [Eugénio PACELLI] futur Pie XII,qui a signé le KONKORDAT le 20 juillet 1933 en tant que Nonce apostolique (en Allemagne depuis 1925)et au nom du VATICAN.
Le VATICAN n'a jamais protesté quand HITLER a fait vider tous les HÔpiataux psychiatriques,vers les chambres à gaz,idem pour les handicapés, les Tziganes,et les vieillards qualifiés de bouches
inutiles...etc
Faudrait pas nous prendre pour des imbéciles !