Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 10:56

Voltaire République reprend à son compte  le communiqué de l'association "Regard de femmes".


Rahyana a été aspergée d’essence puis a reçu un mégot allumé, dans la rue à Paris. Rahyana est  comédienne, auteure de la pièce « A mon âge, je me cache encore pour fumer », dans laquelle neuf femmes parlent, dans l'intimité d'un hammam d'Alger, de l'oppression et des violences subies.

Rahyana a osé dénoncer, avec humour, les violences machistes, les traditions patriarcales, supposées naturelles ou divines  qui préparent  les femmes à la servitude volontaire.

Après avoir subie des agressions verbales, comme elle ne s’est pas tu, les obscurantistes ont tenté de la tuer.

Comment s’étonner que des hommes s’autorisent à commettre de tels crimes, si leur  éducation et des prédicateurs intégristes leur inculquent que les femmes sont sources de désordre et qu’elles doivent se cacher pour se déplacer dans l’espace public, afin de protéger les garçons, considérés comme incapables de maitriser leurs pulsions.

Voir quotidiennement  dans le quartier, dans l’espace public, dans les lieux symboliques de la République,  à la télévision,  les soldates des islamistes, s’autoproclamer, parce que voilées,  « bonne musulmanes », prépare à considérer les autres femmes comme inférieures. Prétendre que le choix d'être enfermées dans un chiffon serait un droit que la République devrait leur accorder est une vision dévergondée des droits humains. Les sites islamistes invitent les femmes voilées à les contacter, ils reçoivent une multitude d’appels de journalistes qui veulent les montrer : « Pour avoir le 1/4 d'heure de célébrité, portez le voile intégral et vous pourrez revendiquer votre servitude volontaire en instrumentalisant les principes républicains, à commencer par l’égalité en droit, devoir et dignité des femmes et des hommes et la laïcité. Vous pourrez également servir une bouillie idéologique où les droits "de" sont remplacés par les droits "à" et serez écouté avec admiration par les personnes présentes sur le plateau. »

Accepter que des femmes subissent des violences traditionnelles serait moderne.  Celles et ceux qui dénoncent ce retour de l’obscurantisme et qui luttent pour l’autonomie et l’émancipation de toutes les femmes sont, par une perversion des mots, accusés de racisme !

La grande cause nationale 2010, la lutte contre les violences envers les femmes,  doit concerner toutes les femmes vivant sur le territoire. La République laïque ne doit pas abandonner lâchement ni les femmes migrantes, ni nos compatriotes de filiation ou de confession musulmanes, à la merci de l'islam politique et des obscurantistes. « La honte doit changer de camp »  Il faut en finir avec cette tolérance non réciproque qui empêche les femmes d’accéder aux droits universels. Regards de femmes brave les « diables fanatiques » et ne tolère pas l’intolérable violence envers les femmes.

 Regards de femmes appelle à participer à la manifestation organisée par Ni putes ni soumises le 16 janvier en soutien à Rahyana, à Paris.


***


Dans la droite ligne du combat pour les Lumières, cette acte de barbarie montre que l'infâme est à écraser chaque fois que la liberté de penser, de s'exprimer est mise en cause par les nouveaux barbares.

Partager cet article

Repost 0

commentaires