Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:16

 

L'annonce du mode de déroulement des primaires par le député, président du conseil général de Saône et Loire, Arnaud Montebourg, annonce clairement la couleur au peuple de France:

"Vous n'existez plus!".

Nous n'en appellerons pas aux mânes de Bertold Brecht aujourd'hui. Le fait de créer une ragougnasse de caucus à l'américaine, le goût sans la saveur, les sondages sans la démocratie, des candidats déjà autodésignés, des candidats potentiels déjà ostracisés avec l'aide des folliculaires béats, une campagne médiatique jamais vue en faveur du pdg du FMI, entérine le divorce des élites supra nationales psécolos tournés vers les ors de la mondialisation et de l'Europe de Maastricht Lisbonne, n'apporte en rien des réponses appropriées à la crise dont l'essentiel est encore devant nous.

Le programme du parti socialiste accompagne ses (ses possessif bien entendu!)  caucus et ne porte aucune analyse de la mondialisation, ni aucune analyse critique de la monnaie unique et de l'Europe de Manuel Baroso. Il créé les conditions d'aggravation de la crise par l'adoption de plan d'austérité et de rigueur budgétaire, acté par les socialistes au parlement européen. Alors qu'il faut aujourd'hui relancer la croissance, le parti socialiste navigue toujours sur les flots de sa parenthèse de 1983.


 L'échéance de 2012 se profile rapidement. Il est vital pour la France de se détourner du schéma adopté par les tenants umpsecolomodem qui ont tous adopté le traité de Lisbonne aujourd'hui explosé en pleine réalité.


Ne nous y trompons pas,  n'en déplaise à nos élites européistes, élites dont la tête est à Washington, le corps à Shanghai et le porte-feuilles aux îles Caïmans ( entre sauriens, cela s'explique!), l'anti-modèle qui a été imposé aux peuples, dont le peuple français qui l'a rejeté le 29 mai 2005, appelle une réplique sans appel, un rassemblement du peuple de France, une union qui doit rassembler les productifs du pays, ouvriers, paysans, entrepreneurs, artisans, commerçants, travailleurs privés d'emplois. 


Avec ses primaires, le psécolo nous laisse caucus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Voltaire République - dans Voltaire.republique
commenter cet article

commentaires

BA 06/06/2010 13:46



Le 10 mai 2010, l’Union Européenne et le FMI ont tenté une manœuvre désespérée pour rassurer les investisseurs internationaux. L’Union Européenne et le FMI ont jeté
leurs dernières forces dans la bataille : ils ont annoncé qu’ils mettaient 750 milliards d’euros sur la table.


Ce soi-disant « plan de stabilisation » n'a fait illusion que deux jours : le 10 mai et le 11 mai.


Depuis le 12 mai, les investisseurs internationaux ont compris ce qu'était vraiment ce soi-disant « plan de stabilisation » : un énorme coup de bluff.


Depuis le 12 mai, les investisseurs ont compris que les Etats européens ne pourront jamais verser des centaines de milliards d’euros pour sauver le Portugal, l'Irlande, la Grèce, l'Espagne.


Conséquence : les investisseurs internationaux n'ont plus du tout confiance dans le Portugal, l'Irlande, la Grèce, l'Espagne. Depuis le 12 mai, ils demandent des taux d'intérêt exorbitants à ces
quatre pays.


 


Vendredi 4 juin :


- Si l’Espagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 4,528 %.



 



Le graphique des taux d'intérêt des obligations espagnoles est incroyable : les taux d'intérêt espagnols sont en train d'exploser.


http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPG10YR%3AIND


 


- Si l’Irlande avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,109 %.


http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GIGB10YR%3AIND


 


- Si le Portugal avait dû lancer un emprunt à 10 ans, il aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,13 %.


http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPT10YR%3AIND


 


- Si la Grèce avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 8,141 %.


http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GGGB10YR%3AIND


 


Ces taux d’intérêt hallucinants montrent que le Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne vont devoir emprunter à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.


Le Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne foncent vers le défaut de paiement.


 


Au contraire, les taux d’intérêt de l’Allemagne deviennent de plus en plus bas.


- Si l’Allemagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt très faible : seulement 2,584 %.


http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GDBR10%3AIND


 


Cette divergence est intenable.


Cette situation est explosive : la zone euro va finir par éclater.



Voltaire République 07/06/2010 07:59



Si la zone euro éclate citoyen, nous disons tant meirux. Il est temps de faire table rase de ce présent peu glorieux. Rendez-vous le 18 juin à Paris la Sorbonne.