Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 10:37

Et si madame Le Pen avait réussi sont coup en faisant du mot "extrême-droite", donc de son idéologie, quelque chose de tout à fait banal?

Le mal est banal disait Hannah Arendt.

 

Les Français sont habitués au FN sur l'échiquier politique, puisqu'ils votent

(minoritairement) pour lui, justement pour cause ... d'extrême-droitisme. Les Français n'ignorent pas leur Histoire.

En banalisant, par un formidable coup de com à trois bandes le mot "extrême-droite" comme concept banal, elle vient de faire ouvrir par ceux qui pensant la combattre, grâce au crétinisme politique des "houlala, le FN c'est pas bien", la boite à Pandore (cf. la réunion initiée par Désir le 5 octobre 2013 à Paris).

Nonobstant l'impasse où nous ont conduit depuis 25 ans les LCR, NPA et autres "fascisme ne passera pas", relayés aujourd'hui par PS, PCF, FDG, j'attends qu'on me démontre le contraire.

D'ailleurs, il est, Ô combien curieux, de voir refleurir le mot "République" dans les textes et paroles de nos girondins, muscadins, Tartuffes et autres élites mondialisées qui, le temps d'une campagne, on l'a vu au moment du mariage pour tous, se gonflent comme des outres de la rhétorique républicaine et, le temps apaisé, remettrons bien vite la "Gueuse" là où ils l'auront extraite: le placard.

 

Un contradicteur de talent m'écrit:

 

"MLP n'incarne pas la laïcité, MLP a une politique sociale discriminatoire, MLP n'a aucune pensée républicaine puisqu'elle distingue les populations (pas tout à fait peuple élu, mais on s'en rapproche sur certaines de ses idées). Elle fait croire qu'elle se fout de l'Europe, mais bien au contraire, elle apprécie cette Europe (non ce n'est pas la mienne), qui a érigé en dogme le système libéral, l'idée que le capital/la rente doit contrôler le social et même que le technocrate doit contrôler le politique. MLP est certainement beaucoup plus européiste qu'on ne veut le croire ou le penser et qu'elle ne le dit ! "

 

Je n'ai pas de divergence avec le citoyen en question: j'ai défendu récemment la même ligne à une tribune officielle et démocratique, parfois contre des camarades proches.

J'ai simplement demander à mon interlocuteur de remplacer dans sa contradiction "MLP" par "PS". J'invite mes lecteurs à en faire autant.

 

Pour autant, faut-il baisser les bras? Il n'y a pas la solution idoine. Cependant, une réponse au détricotage de la progression du FN est une politique sociale, non européiste. Ce n'est pas avec celle menée aujourd'hui que nous enrayerons le processus FN. Ce n'est pas avec la politique économique de Pierre Moscovici, plus prompt à jouer au petit frère des riches. Ce n'est pas en détricotant le statut des villes (Loi sur les villes à vocation européennes, sujet d'actualité récente). Ce n'est pas en communautarisant la société.

 

Simon ARCHIPENKO

Partager cet article

Repost 0
Published by Voltaire République - dans Voltaire.republique
commenter cet article

commentaires