Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:21

Dans le "Manifeste du Capital", Marx définissait le lumpen prolétariat:

 

"Le lumpen prolétariat, interprété à tort comme étant le sous prolétariat. Il s’agit en fait du « prolétariat en haillons », qui parcourait les chemins et se louait, n’hésitant pas à casser une grève. C’est une main d’œuvre de remplacement utilisée par le patronat, sans conscience civique, sociale et politique. Il sert de « garde chiourme », d’indicateur de police ou patronal, de « mouchard » et plus particulièrement lors de mouvements sociaux. Le lumpen prolétariat n’a pas d’attaches et peut vivre de rapines, de la prostitution des femmes, d’expédients et d’une économie souterraine et quand sa position ou les conditions dans lesquelles il évolue le permettent, de sa domination sur des malheureux. Il exploite les autres, à l’image de la société dans laquelle il vit. Une vraie cour des miracles. Homme de peu de scrupules, utilisable pour de basses besognes, par le patronat, la police, la maffia, toujours disponible au service des pouvoirs en place, contre le milieu dont il est issu, le prolétariat. Détrousseur de pauvres et briseur de grèves. Le lumpen prolétariat vote à droite, pour ses maîtres ou pour le plus offrant."

 

Nous nous reconnaissons dans cette définition. Nous-nous devons de la réactualiser à l'aune des événements d'octobre 2010.

Tout d'abord, nous ne retirons rien à notre analyse du précédent article sur les manifestations des lycéens.

C'est la raison pour laquelle nous allons également condamner et combattre la racaille dont le seul objectif est de rétablir SON état de non-droit. Et nous soulignons que dans ces événements, elle est soutenue par des organisations gauchistes et anarchistes, portant ainsi le bâton qui leur fracassera la tête un jour.

 

"Depuis (à cause de ?grâce à ?) Cronstadt, ce courant de pensée politique se refuse à un antécédent, à une mémoire politique, par purisme idéologique a marqué ses limites et arrive à son terme. Les élèves descendants tchékistes en chapeau feutre et ventre repu ont pour pratique de laisser en ruine les champs de batailles investis après les avoir occupés par des stratégies de putschs successifs dans les organisations syndicales, associatives, stratégie de nid de coucou, pour s’investir dans d’autres combats. Ceux-ci seront désertés à leur tour, parce que les opprimés de circonstances ne sont plus « dignes de l’intérêt révolutionnaire » qu’ils leurs octroient du haut de leur certitude révolutionnaire, appliquant ainsi sans faille la théorie du peuple de substitution".(1)

 

Pourquoi réactualiser aujourd'hui? Simplement pour mettre en exergue la réalité de ces casseurs. Participant activement de l'économie souterraine, ils n'ont qu'un but: l'argent. Ce même goût pour l'argent facile d'un certain président de l'arépublique française. Le produit de cette économie souterraine fait de ces "héros romantiques" de l'extrême gauche et des anarchistes, de vrais petits capitalistes en direction de PME de l'argent facile. Leur idéologie rejoint celle du lumpen prolétariat. Elle méprise profondément les mouvements de grève et la république, raison pour laquelle elle s'insère dans les cortèges pour répondre à la demande du pouvoir en place: casser et discréditer les manifestations. Leurs "accompagnateurs" sont donc les complices objectifs du pouvoir. Cela, nous le savions. A ceci près, que le même pouvoir tend, dans ces circonstances, à une volonté de remise en cause des libertés.

 

Nous nous devons de repousser ces invasions barbares et de rester vigilants.

 

(1) "Eclats républicains". Simon Archipenko Ed. Montchalin. Juin 2007. (épuisé).

Partager cet article

Repost 0
Published by Voltaire République - dans Voltaire.republique
commenter cet article

commentaires