Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 08:49
Le député, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale, par ailleurs maire de Meaux et avocat d'affaires en exercice au cabinet Gide Loyrette Nouel, propose donc de taxer les indemnités journalières liées aux arrêts suite à un accident du travail.

Cette proposition appelle les commentaires suivant:

1 - Ce sont encore les salariés les plus défavorisés qui seraient touchés si cette proposition était adoptée, notamment les travailleurs de la métallurgie et du BTP

Année 2008: source CNAM

Nombre de salariés: 18 508 530 (métallurgie  1 908 043) (bâtiment 1 6017 702)
(9 grandes branches d'activité)

Nombre d'accidents du travail avec arrêt: 703 976 (métallurgie 75 703)  (bâtiment 129 190 )

Nombre d'accidents du travail avec IP: 44 037 (métallurgie 4935)   (bâtiment 9017 )

Nombre de décès: 569 (métallurgie 60)   (bâtiment 155 )

Nombre de journées perdues: 37 422 367 (métallurgie 3 407 797)   (bâtiment 7 105 395)

2 - Comment se propose Monsieur Copé de taxer les décès dus aux accidents de travail?

3 - Les accidents de travail sont déjà taxés dans les branches professionnelles ou les entreprises qui voient leur taux de cotisations évoluer en fonction des branches (ex 9,88% dans des secteurs du BTP et 1,10% possible dans le cabinet d'avocats de monsieur Copé.) et dans les entreprises en cas de réitération.

4 - Nous ne faisons pas l’impasse sur le cadeau fiscal annuel de 15 milliards d’euros fait par le petit frère des riches, président de l’arépublique en 2007 à ses amis.

5 – Nous intégrons bien entendu la part de provocation-leurre possible, SCUD lancé par JF Copé pour masquer la calamiteuse prestation du président de l’arépublique livrée à ses complices folliculaires de la télévision le 23 septembre 2009.

La chasse au peuple participe de la déconstruction du tissu social élaboré depuis la Révolution française et accentué dans le programme du Conseil National de la Résistance.

Dans le cas présent, JF Copé vraisemblablement plus proche de Saccard que de Jean Valjean organise une chasse qui rappelle l'acharnement décrit dans la prose de Victor Hugo ou d'Emile Zola:

" Cependant la fortune des Saccard semblait à son apogée. Elle brûlait en plein Paris comme un feu de joie colossal. C'était l'heure où la curée ardente emplit un coin de forêt de l'aboiement des chiens, du claquement des fouets, du flamboiement des torches. Les appétits lâchés se contentaient enfin, dans l'impudence du triomphe, au bruit des quartiers écroulés et des fortunes bâties en six mois. La ville n'était plus qu'une grande débauche de millions et de femmes. Le vice, venu de haut, coulait dans les ruisseaux, s'étalait dans les bassins, remontait dans les jets d'eau des jardins, pour retomber sur les toits, en pluie fine et pénétrante. Et il semblait, la nuit, lorsqu'on passait les ponts, que la Seine charriât, au milieu de la ville endormie, les ordures de la cité, miettes tombées de la table, nœuds de dentelle laissés sur les divans, chevelures oubliées dans les fiacres, billets de banque glissés des corsages, tout ce que la brutalité du désir et le contentement immédiat de l'instinct jettent à la rue, après l'avoir brisé et souillé. Alors, dans le sommeil fiévreux de Paris, et mieux encore que dans sa quête haletante du grand jour, on sentait le détraquement cérébral, le cauchemar doré et voluptueux d'une ville folle de son or et de sa chair. Jusqu'à minuit, les violons chantaient ; puis les fenêtres s'éteignaient, et les ombres descendaient sur la ville. "
Emile Zola "La curée"









Partager cet article

Repost 0

commentaires