Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 10:39

ELECTIONS AU PARLEMENT EUROPEEN DU 7 JUIN 2009

POSITION OFFICIELLE DE VOLTAIRE REPUBLIQUE


A trois semaines de l’échéance électorale européenne et alors que l’appareil médiatique se met tout juste en branle pour asticoter l’opinion, Voltaire République entend définir sa position.
Constituée de citoyens venant des horizons divers de l’échiquier républicain, adhérents ou non à des partis politiques, notre association ne s’est jamais privée de saluer certaines initiatives politiques ou certains éléments de programme quand elle les estimait conformes à son objet social : « défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières ». C’est sur cette base et indépendamment de l’activité politique de ses membres qu’elle a salué, par exemple, la constitution, quasi concomitante, du parti de N. Dupont-Aignan, Debout la République, et du Parti de Gauche lancé par J.-L. Mélenchon et M. Dolez, comme des initiatives salutaires, jetant les bases d’une fronde républicaine contre le système UMPSMODEM. Toutefois, devant l’échéance qui s’annonce et au milieu des sollicitations politiques qu’elle implique vis-à-vis de ceux qui ont à cœur de défendre les valeurs de la République, il ne nous apparait pas inutile de rappeler que Voltaire République a pour vocation de défendre ces valeurs dans le champ associatif, laissant ainsi à ses adhérents et sympathisants une totale liberté quant à leur choix du 7 Juin 2009.

Voltaire République n’est pas un parti et ses priorités dépassent les simples échéances électorales : l’essentiel pour nous est d’associer des citoyens qui dans leurs partis, associations ou individuellement, contribuent à promouvoir dans la société civile les valeurs de la République. Ceux qui nous connaissent et parcourent notre site pourront aisément déduire de nos actions passées ou de nos cibles privilégiées l’éventail des votes potentiels des voltairiens, mais c’est bien plutôt leurs critiques ou leurs réserves sur tel ou tel point de programme et les débats qui s’ensuivront qui formeront le regard de notre association sur tous les enjeux politiques et sociaux et, notamment, la remise en cause point par point par le pouvoir en place (ses prédécesseurs de l’establishment y ayant également fortement contribué)des fondamentaux de la République laïque issue des Lumières. A ce titre, nous rappelons combien Voltaire République n’est pas neutre face aux enjeux européens et n’a de cesse de dénoncer l’Europe de type fédéral actuelle, qui menace le socle même des Etats en leur opposant la logique impitoyable du marché, l’atlantisme le plus éhonté et la promotion dans tous les Etats membre du communautarisme comme modèle indépassable de société.

Voltaire République


Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Europe
commenter cet article

commentaires

BA 04/06/2009 16:49

Vous vous rappelez les belles promesses au moment du traité de Maastricht en 1992 ? Je recopie quelques citations du livre " Le bêtisier de Maastricht ", édition Arléa.- « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)- « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)- « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)- « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)- « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)- « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)- « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)
17 ans plus tard, nous pouvons voir le résultat concret de toutes ces belles promesses :
La BCE prévoit une récession de - 4,6 % dans la zone euro en 2009.
La Banque Centrale Européenne a révisé en baisse ses prévisions de croissance pour 2009 et 2010 jeudi 4 juin. La BCE anticipe désormais une contraction de - 4,6 % du produit intérieur brut de la zone euro cette année.
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE5530B720090604
France : le taux de chômage bondit de 1,1 point à 8,7 % au 1er trimestre.
Le taux de chômage a augmenté de 1,1 point en France au premier trimestre pour atteindre son niveau le plus élevé depuis le troisième trimestre 2006, selon des données provisoires publiées par l'Insee.
Le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT) a atteint 8,7 % en France métropolitaine, contre 7,6 % au quatrième trimestre.
En incluant les départements d'Outre-mer, il s'établit à 9,1 %, contre 8,0 % au quatrième trimestre.
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE55302F20090604
 
La France doit sortir de l’Union Européenne. Avant que ça finisse mal.

BA 29/05/2009 22:25

Sylvie Goulard est membre du parti de François Bayrou, le MoDem. Sylvie Goulard est la tête de liste du MoDem dans la circonscription Ouest pour les élections européennes. Sur le site du MoDem, on peut lire que Sylvie Goulard est « présidente d’association ».
 
http://europe.lesdemocrates.fr/liste-des-candidats-de-la-region-ouest/
 
Depuis la fin 2006, Sylvie Goulard est la présidente du Mouvement européen.
 
Vous connaissez le Mouvement européen ?
 
A partir des années 1950, pour lutter contre le communisme, le gouvernement des Etats-Unis donne de l’argent à des Français partisans de l’Europe fédérale, dans le plus grand secret.
 
Par exemple, la Central Intelligence Agency (CIA) verse clandestinement des dizaines de milliers de dollars au Mouvement européen.
 
Voici un extrait du livre de Vincent Jauvert, L’Amérique contre de Gaulle :
 
Fin 1951, un organisme secret est créé à Washington, le « Psychological Strategy Board ». Sa mission est de coordonner les opérations de guerre psychologique contre le Kremlin partout dans le monde. Le premier plan vise à « réduire l’influence du Parti communiste en France ». Nom de code : « Cloven », puis « Midiron ». Le programme est très détaillé. Des extraits, en vrac : « Aider à détruire la respectabilité du Parti communiste : discréditer ses efforts dans la Résistance ; faire connaître des scandales impliquant des leaders communistes ; réduire l’implantation de la CGT chez Renault au niveau de celui chez Citroën. » Et aussi : « Assister et si nécessaire endoctriner les Français connus qui ont un temps été communistes et qui peuvent devenir des propagandistes anticommunistes. Produire des films anticommunistes par le biais de sociétés françaises de façade [c’est-à-dire contrôlées par la CIA] ».
 
Conséquences pratiques : des groupes anticommunistes, tel « Paix et liberté » de Jean-Paul David, reçoivent des subsides importants de l’Agence. Le « Congrès pour la liberté de la culture » et la revue Preuves également. L’« Institut d’histoire sociale », des journaux socialistes de Léon Blum et de Guy Mollet, des partis de la troisième force, ceux de Pleven et autres, aussi. Et puis la CIA aide le Mouvement européen de Jean Monnet. Et l’USIA [United States Information Agency] gère en sous-main une agence de presse qui fait publier incognito des articles dénonçant la dictature stalinienne. Elle est aussi derrière des maisons d’édition qui publient des livres anticommunistes ou pro-américains, et des maisons de production qui tournent des films favorables à Washington. Quand de Gaulle revient au pouvoir en 1958, l’Amérique contrôle des pans entiers de la vie politique, sociale et même culturelle de la France. 
 
(Vincent Jauvert, L’Amérique contre de Gaulle, édition Seuil, page 209)
 
Pendant des années, le Mouvement européen a été financé par la CIA. Le Mouvement européen existe encore aujourd’hui. Sa présidente est Sylvie Goulard. Je me demande si le Mouvement européen continue à recevoir de l’argent des Etats-Unis.
 
Il faudra poser la question à Sylvie Goulard.
 
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html
 

Simon Archipenko 30/05/2009 13:47


Eh oui les descendants de Monnet, Giraud, le MRP (Machine à Ramasser les Pétainistes) sont aussi le faux-nez de l'Amérique. Merci de nous le rappeler.