Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 09:42

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 :
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple,
l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple,
le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Il n'appartient pas à une association comme Voltaire République dont le rôle est tout autre, d'appeler publiquement et es qualité, à la grève du 29 janvier 2009. Mais, notre association est une organisation citoyenne promotrice des Lumières et de la République.

A l'heure où la République sociale est en danger et où le contrat social forgé depuis 1789 est démantelé par la volonté politique du président de l'UMP, parvenu à l'Elysée en 2007, les citoyens de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens ne peuvent rester insensibles et inactifs face à ces politiques.

Lorsque l'on constate que les leçons de la crise mondiale de l'ultra libéralisme n'entraîne aucune remise en cause, bien au rebours elle renforce le cynisme des banquiers et des tenants de l'ultra libéralisme qui attendent que le boulet de leurs turpitudes passent au-dessus de leur tête,

Lorsque l'on voit jour après jour des annonces de licenciements conséquentes à cette crise et dans tous les secteurs de l'économie,

Lorsque l'Etat français ne prend aucune mesure de contrôle des banques auxquelles il a prêté de l'argent, notre argent, notamment par une entrée dans les conseils d'administration de ces banques,

Lorsque l'opposition républicaine réagit à retardement par des propositions tout aussi inadéquates que le sont les mesures gouvernementales,

Lorsque le président de l'Arépublique joue la crise en promouvant la gauche extrême comme avait su faire la gauche avec le Front national en son temps, lorqu'elle était au pouvoir,

Alors, il appartient aux Citoyens de se pays de se dresser et de faire valoir leur droit .

Les Citoyens de Voltaire République auront naturellement leur place dans les cortèges le 29 janvier 2009. Cependant, ne cautionnant aucun parti ni institution, Voltaire République ne défilera sous aucune banderole es qualité, chaque membre étant libre de son choix citoyen.

Voltaire République

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BA 02/02/2009 21:20

Que s’est-il passé il y a un an ?
 
Il y a un an, le 4 février 2008, à Versailles, un coup d’Etat a eu lieu.
 
Il y a un an, Nicolas Sarkozy a bafoué le vote du peuple français.
 
Il y a un an, Nicolas Sarkozy a osé faire passer le traité de Lisbonne par voie parlementaire.
 
Il y a un an, Nicolas Sarkozy a violé le vote NON qui avait eu lieu le 29 mai 2005 par référendum.
 
Il y a un an, 560 parlementaires français se sont rendus complices de ce coup d’Etat perpétré par Nicolas Sarkozy.
 
Il y a un an, 560 parlementaires français ont osé voter OUI au coup d’Etat perpétré par Nicolas Sarkozy..
 
Un an après ce coup d’Etat, nous n’avons rien oublié.
 
En juin 2009, en mai 2012, en juin 2012, nous battrons et nous ferons battre les 560 traîtres qui ont voté OUI au coup d’Etat.
 
Pour savoir qui a voté quoi, c’est à cette adresse : http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2007-2008/99020416.asp#P238_62488

Voltaire République 03/02/2009 07:39


Anniversaire O ccombien symbolique. Merci à BA de nous rafraîchir la mémoire.


BA 30/01/2009 10:06

Le fait du Prince.
 
Lisez cet article :
 
Le 12 janvier dernier, Nicolas Sarkozy avait donc atterri en hélicoptère dans le chef-lieu de la Manche… où l'attendaient 2 000 personnes venues protester contre la réforme Darcos.
 
Rien de bien méchant : le président n’a même pas eu à leur parler, tant les manifestants étaient soigneusement tenus à distance par un nombre pléthorique de CRS — ce qui montre d’ailleurs que le préfet de la Manche avait bien fait son boulot de préfet. Mais Nicolas Sarkozy n’a apparemment pas apprécié le simple fait que cette manif ait eu lieu. A force de voyages officiels dans des pays où le peuple sait bien se tenir (comme la Tunisie, la Lybie ou encore la Chine), notre chef d’Etat a visiblement du mal à comprendre que les Français n’aient pas la politesse de brandir son portrait officiel et d’agiter des petits drapeaux sur son passage. Il a limogé Jean Charbonniaud, le préfet de la Manche. D'autant plus facilement qu'il avait, en sus, le mauvais goût d'avoir été chef de cabinet de Dominique de Villepin.
 
La nouvelle, tombée en pleine préparation de la grande grève, est quasiment passée inaperçue. Alors que l’affaire est aussi scandaleuse que le limogeage du préfet Dominique Rossi, le patron des services de sécurité intérieure de la Corse, après que des nationalistes eurent occupé le jardin de la propriété de Christian Clavier, ami proche du président.
 
Au point que même les élus UMP de la Manche sont révoltés. Ainsi de Jean-François Legrand, sénateur UMP et président du conseil général de la Manche, qui a déclaré à l’AFP : « Je trouve parfaitement lamentable qu’on puisse utiliser un représentant de l’Etat comme si on utilisait un kleenex. C’est scandaleux. C’est une pratique d’un autre temps contreproductive d’un point de vue politique ».
 
De même, Philippe Gosselin, député UMP de la Manche : « Cette sanction est très regrettable, injuste, c’est un très mauvais signal politique. Cela donne l’impression que la manifestation du 12 janvier s’est mal passée alors qu’il n’y a pas eu d’incident majeur ». Et d’ajouter, au sujet de Sarkozy qu’il accompagnait lors de sa visite : « Il était très énervé d’entendre les manifestants le siffler. Il y a eu plus de monde qu’il n’en attendait à la manifestation ».
La confirmation de cet agacement impérial est venu ce matin : après le préfet de la Manche, c'est au tour du directeur départemental de la sécurité publique de la Manche de subir la colère de l'Elysée. Philippe Bourgade, patron des forces de sécurité du département, a annoncé jeudi : «Mon directeur central m'a appelé hier soir pour me dire qu'il fallait que je sois remplacé, que je choisisse une autre affectation».
http://www.marianne2.fr/Sarkozy-un-prefet,-ca-leche-ou-c-est-lynche_a174475.html

BA 29/01/2009 11:33

Flash spécial. Information de dernière minute. Nicolas Sarkozy a tenté de s'enfuir ; il vient d'être arrêté à Varennes.