Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 00:35
 "Un Etat centralisé, aux rouages multiples mis en place depuis des siècles, dont le chef - le Roi - bénéficie de tous les caractères sacrés, dont la population est encadrée par un réseau aux maillons serrés de symboles, de croyances, de pouvoirs, un Etat qui dispose en principe de l'appui d'une Eglise et de la fidélité des couches dominantes associées à lui par l'organisation même de ce pouvoir, qui a dans les mains de nombreux et efficaces moyens de répression, dont la structure sociale est complexe, traversée déjà par mille divisions qui créent des sous-groupes aux intérêts divergents, un Etat aussi ramifié ne se brise que sous l'effet de contradictions multiples qui s'enrichissent l'une de l'autre, de circonstances exceptionnelles - maladresses inattendues, saisons rigoureuses et donc de mauvaises récoltes, etc. - qui composent une conjoncture particulière, "révolutionnaire", qui surprend presque tous les acteurs, et qui, pour la plu slarge part, leur échappe."

Voici ce qu'écrivait(1) Max Gallo en 1989, un temps où le futur académicien était loin d'avoir préfiguré le retour de Groucho Max.

La machine s'emballe. Le 8 mai 1788, le garde des sceaux Chrétien-François Lamoignon réforme hardiment la justice et enlève son droit de remontrance au Parlement de Paris. Celui-ci entre aussitôt en rébellion. Il publie une «déclaration des droits de la Nation». La colère gagne tout le pays. Cette colère est particulièrement vive dans le Dauphiné, au coeur des Alpes, où l'activité industrielle a engendré une bourgeoisie dynamique. Le Parlement de Grenoble ayant protesté contre les édits de Lamoignon, il est mis en vacances mais se réunit néanmoins le 20 mai 1788 chez son président, Bérulle, lequel proclame que, si les édits de Lamoignon étaient maintenus, «le Parlement du Dauphiné seregarderait comme entièrement dégagé de sa fidélité envers sonsouverain».
Le 7 juin 1788, le lieutenant général de la province confie à despatrouilles de soldats des lettres de cachet à remettre aux parlementaires pour leur signifier un exil sur leurs terres. Mais le tocsin sonne. La population est rameutée par les auxiliaires de justice, particulièrement fâchés de perdre le Parlement, qui est leur gagne-pain. Des Grenoblois s'emparent des portes de la ville. D'autres, montés sur les toits, jettent des tuiles et divers objets sur les soldats. Vers la fin de l'après-midi, les émeutiers, maîtres de la ville, réinstallent les parlementaires dans le palais de justice.

À l'initiative des avocats Barnave et Mounier, les représentants du Dauphiné, au nombre d'environ 540, se réunissent finalement le 21 juillet au château de Vizille. Ils appellent à refuser le paiement de l'impôt et demandent aux autres assemblées provinciales d'en faire autant.

C'est la première manifestation de révolte contre l'autorité royale.

Louis XVI se résout donc le 8 août 1788 à convoquer les états généraux. Leur ouverture est fixée au 5 mai 1789.(2)

C'était il y a 220 ans. 220 ans disons nous ?

Voltaire République
adresse tous ses vœux pour 2009
à celles et ceux qui nous suivent sur ce blog.


1 - Les clefs de l'Histoire contemporaine. Editions Robert Laffont. Septembre 1989.
2 - Voir l'excellent site : http://www.herodote.net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ezzedine el kassem 21/01/2009 18:37

Conte Pour Enfant la Vipère et le SerpentOu Comment Marcel Siphon oui oui demanda la Main de Christine Tasin la coupeuse de tête.Quel courage ! Mais quel courage ont ces chiens errants sur la Toile et qui de blog en blog; de site en site; s'en vont menacer, intimider ou harceler ceux qui expriment des opinions différentes à leur pensée primaire, binaire qui ne saurait rendre jaloux même pas un cerveau de chacal. Quel courage a ce Ezzedine El Kassem, certainement personnage aigri et malade de son obscurantisme crasse qui s'affuble d'un pseudonyme tout aussi lâche que sa petite personne qui s'abat tel une roquette de fabrication artisanale pour essayer de jeter le doute et la terreur dans la vie d'une citoyenne.Piètre personnage ! Piètre écrivaillon, piètre penseur, piètre chien, qui, nourri certainement par la même haine que ceux qu'il semble soutenir, s'en va menacer, fort courageseument, tapi derrière l'écran d'un ordinateur, une personne qui exprime ses opinions.Que dire d'autres à ce type de chiens errants qui, malades de leur extrémisme et de l'intolérance qui les caractérisent, ne devraient même pas être accepté par la SPA, tant les vrais chiens, ces meilleurs amis de l'Homme, sont plus dignes de notre respect que ce pétard mouillé qu'est Ezzedine El Kassem. D'ailleurs, que la Malédition soit sur tous les Ezzedine El Kassem de la terre et de l'Au-delà. D'ailleurs la Malédiction est...C'est là un petit mot pour vous dire, chère Madame, que ne vous connaissant pas et n'ayant même pas lu l'article qui a suscité l'ire de ce triste personnage, je tenais, à ma manière à vous apporter tout mon soutien, à vous exprimer ma solidarité et à dire publiquement, ce que je pense de ces bêtes immondes qui cherchent à nous terroriser. Mais ils ignorent que le déferlement de haine dont ils font preuve est, en soi, la preuve suffisante de leurs échecs passés, présents et futurs.CordialementMohamed Sifaoui.Journaliste - Ecrivain Quelques mots sur siphon oui Marcel l'abject personnage qui s'auto-proclame journaliste et écrivain à mourir de rire, rebaptisé ainsi afin qu'il n'insulte plus par sa trogne et ses immondices le nom du Prophète " SAW " passé de délateur candidat malheureux auprès des services du Colonel Hadj Zoubir viré à la bouteille de la DRS " services de contre espionnages Algériens" il en vint à la Délation officielle pour toutes les officines sionistes de France et France 2 quand ses poubelles sont vides.Pour cette truie toutes les gamelles sont bonnes à laper.

BA 06/01/2009 10:11

Les partis de la coalition gouvernementale allemande se sont entendus, lundi 5 janvier, sur un plan de relance d'un montant de 50 milliards d'euros, sur deux ans, qui doit être présenté la semaine prochaine en conseil des ministres, ont annoncé des représentants de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et du Parti social-démocrate (SPD).
 
Le gouvernement allemand avait déjà approuvé un plan de relance de 31 milliards d'euros fin 2008, mais il a été jugé insuffisant pour relancer une économie entrée en récession au troisième trimestre et qui pourrait enregistrer sa plus forte contraction depuis l'après-guerre.
 
http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/01/05/l-allemagne-envisage-un-plan-de-relance-de-50-milliards-d-euros_1138253_3214.html
 
Au total, Angela Merkel va donc injecter 81 milliards d’euros dans l’économie allemande. Je trouve cette information très importante. Elle montre que Nicolas Sarkozy n’a pas mesuré la gravité de la crise qui arrive. Les élections européennes auront lieu dans un climat social extrêmement tendu.