Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 08:12
Cette semaine va voir débarquer en France le chef de l'état croupion issu des accords de Latran sous Mussolini, Monsieur Ratzinger. Déjà par médias interposés, les plumitifs de la presse et télévision privée comme publique se déchaînent dans une obséquiosité confondante en direction de monsieur seize. Sans faire de pronostics quant à l'accueil qui va lui être réservé par le président de l'Arépublique, tout laisse supposer que ses pratiques tout en componction depuis qu'il est parvenu à l'Elysée augurent mal de notre République laïque.
Voltaire République ne souhaite donc pas la bienvenue à monsieur Ratzinger, comme elle ne l'a pas souhaitée à monsieur lama en août.
Dans le combat pour l'émancipation humaine, pour la défense et la promotion les Lumières, Voltaire République ne fait aucune distinction lorsque l'Homme est atteint dans sa liberté de conscience. L'Etat doit être maître chez lui, les religions chez elles (c'est la définition de la laïcité), n'en déplaise au président de l'Arépublique française.

Ecrasons l'infâme.

Voltaire République

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Matthieu 11/09/2008 23:43

Si un chef d'Etat vient en France, faut-il l'ignorer au motif qu'il s'agit d'un chef religieux et que "l'Etat républicain est radicalement étranger" au motif de sa venue? Mais où serait dans ce cas le respect de la laïcité? Et comment les coreligionnaires de ce chef d'Etat ne pourraient-ils pas se sentir personnellement ignorés voire méprisés par la République?S'il maintenant il n'y a pas lieu d'ignorer la venue de ce chef d'Etat, alors il convient de le recevoir avec les honneurs dûs à son rang. Je ne vois pas où est le problème.

François AVISSEAU 11/09/2008 09:14

Monsieur,
La laïcité a été instituée dans notre République pour que la liberté de conscience (« de croire ou de ne pas croire ») soit respectée : cet acquis dont vous et moi, malgré nos différences en la matière, profitons également n’est possible que par la laïcité de l’espace public et de nos institutions. Ces dernières n’étant pas plus votre propriété que la mienne, nos mandataires doivent par défaut observer une réserve rigoureuse quant aux options religieuses : il est dès lors scandaleux qu’à plusieurs reprises le Président Sarkozy ait placé la France sous le patronage spirituel du Vatican et que, au nom de notre pays toujours, il considère Benoit XVI autrement que comme chef d’Etat du Vatican. Jugez ce qu’il y a d’irresponsable dans votre discours qui n’est rien d’autre qu’un appel à immoler un garant fondamental de la paix civile sur l’autel d’un pseudo-œcuménisme mal dissimulé. S’il n’y a pas lieu de s’opposer au fait qu’un chef spirituel vienne saluer en France ses coreligionnaires, il faut toutefois bien considérer qu’il s’agit là d’une manifestation privée dont l’Etat républicain est radicalement étranger et que ce qui a sa place dans une Eglise ne l’a pas à l’Elysée. Au demeurant, tant qu’en France il sera permis au croyant de croire, je considérerai que la Laïcité accomplie parfaitement en la matière son objet et que toute récrimination ou tentative de subversion à son égard est une manipulation politique spécieuse et injustifiée.
Recevez mes salutations laïques

Matthieu 10/09/2008 09:48

Ah bon. Et moi qui croyais que la laïcité était destiné à assurer un mieux vivre ensemble. Je ne suis pas sûr que la ghéttoïsation des croyants soit une chose bonne et saine. La séparation de l'Eglise et de l'Etat ne doit pas être ignorance ou mépris réciproque, mais bien plutôt respect et reconnaissance mutuels.

Matthieu 09/09/2008 12:36

Je trouve au contraire que c'est une grande grâce que la venue de notre Saint Père en France. Comme disait Bertrand Delanoë (qui n'est pas moins républicain et laïc que vous) à nous devons nous réjouir qu'un homme d'une telle stature spirituelle et morale vienne rendre visite à notre beau pays. Et nous avons tous à gagner à nous connaître les uns les autres pour vivre une laïcité apaisée, dans le respect de toutes les convictions religieuses (cf. article 10 de la Déclaration des droits de l'homme).

Voltaire République 09/09/2008 20:50


Quand on ajoute une épithète à un principe, c'est qu'on veut tuer la sujet (cf la nouvelle cuisine des années 70). Ce qui de la part de monsieur Ratzinger ex préfet pour la congrégation pour la
foi  et du président de l'Arépublique n'est pas fait pour surprendre.
En tout état de cause la seule définition de la laïcité qui prévaut c'est l'Etat chez lui les églises chez elles (et qu'elles y restent).