Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 08:23

Le 1er juillet 2008, des citoyens de la République française, engagés dans la vie de notre patrie, ont été mis en garde à vue de façon brutale, pour avoir manifesté contre la présence du chiffon européen à l'arc de triomphe.
Voltaire République se déclare totalement solidaire de l'acte posé et de cette manifestation.


*

Nous souhaitons également publier ici le remarquable texte de l'amiral Claude Gaucherand.


Citoyen,

En tant que républicain, voltairien "indécrottable", le texte de mon ami Claude Gaucherand, ne peut qu'appeler à la conscience du peuple de Bouvines, des Lumières de Valmy et du CNR.
Après avoir vaincu le nazisme, la France a voulu graver dans le marbre la république laïque, démocratique et sociale.
Depuis quatorze mois l'occupant de l'Elysée, président de l'Arépublique, n'a de cesse de détricoter le contrat social qui lie les citoyens de la nation.

Si nous ni prenons garde, comme le fait si remarquablement Claude Gaucherand, si les républicains patriotes et laïques de ce pays (quels que soient leur attachement avec une transcendance ou pas)ne réagissent pas, s'en sera fini de la république française. A l'heure où les coups de boutoir (referendae français, hollandais et irlandais) commencent à porter leur fruit, il n'est que temps de proclamer la patrie en danger d'arépublique.
Des échéances importantes se préparent à l'aune de l'année à venir. La multiplication des listes dites "souverainistes", il en pleut chaque jour comme à Gravelotte, n'augure pas d'un bon sens républicain mais commence à refleter le carriérisme.

Pour cela, Voltaire République a entrepris une vaste consultation sur la participation ou non aux élections au parlement européen: faut-il oui ou non quitter l'Europe? (http://voltaire.republique.over-blog.com/)
Si des citoyens de ce pays engagés dans la vie de la Cité ont jugé "important" de créer des listes, il n'en demeure pas moins vrai que la possibilité de mettre un bulletin NON dans l'urne est aussi une option possible.

Simon Archipenko
Président de voltaire République


Lettre à :

Union Gaulliste
Union du Peuple Français


*
Je ne suis pas membre de l'union galliste mais quelques uns de mes amis en font partie; du fond de ma province, je suis ce qui se passe, c'est pour cela que je vous adresse ce papier que je ressors sous une forme ou une
 autre depuis plus de huit ans tant il est vrai que le drapeau constitue un symbole fort. J'ai pour ma part servi le pavillon, le tricolore, pendant 36 ans! C'est là ma façon de dire ma solidarité avec ceux qui étaient  présents  le 1er juillet à l'Etoile et avec ceux qui, arrêtés par la police, ont été placés en garde à vue.

 C.Gaucherand

*


 LAÏCITE , REPUBLIQUE ET DRAPEAU EUROPEEN

Au moment où se pose la question de savoir si le préambule de la future "constitution européenne" doit ou non faire référence à la notion de religion, il convient de s'interroger sur l'origine et la véritablesignification du drapeau européen et chercher une réponse peut-être inattendue pour la plupart d' entre nous à la question que certains font semblant de poser, comme s'ils ne la connaissaient pas déjà  depuis 1955
 Conception politique qui sépare la société civile dela société religieuse, la laïcité constitue un ensemble de principes qui régissent la viepolitique et sociale et tout particulièrement l'enseignement public dans la mesure oùl'Etat est confessionnellement neutre .Depuis plus d'un siècle maintenant , la France est une république laïque ; elle constitue avec le Portugal une des deux exceptions en Europe. Notre pays compte  aujourd'hui une majorité de chrétiens parmi lesquels les catholiques sont   les plus nombreux , des musulmans -deuxième religion- des juifs, des hindous , etc..sans omettre les agnostiques.
C'est le 8 décembre 1955 que le Conseil de l'Europe (qui comptait alors six Etats ) a arrêté le projet  de drapeau européen, 101 ans jour pour jouraprès que le Pape Pie IX eut choisi ce jour -là pour célébrer le culte de l'Immaculée Conception .Le dessinateur Arsène Heitz qui l'a conçu, a ainsi défini son projet : «C'est le drapeau catholique de l'Immaculée Conception, le drapeau bleu sur lequel se détachent les douze étoiles de la médaille miraculeuse de la Vierge Marie  ».
C'est ce drapeau , officiellement adopté en 1986 , qui orne désormais tous les édifices publics et sans  lequel nos Présidents ne sauraient intervenir solennellement à la télévision en le mêlant habilement aux trois couleurs du drapeau républicain. On est loin des douze Etats que l'on a voulu nous faire accroire que  representent ces étoiles : l'Europe compte quinze Etats en 2003 , et bientôt beaucoup plus ....
 Tout ceci conduit les citoyens que nous sommes à se poser  ces quelques questions :
 -le drapeau est-il pour un peuple un symbole unificateur ?
 -dans l'affirmative, est- il acceptable de voir ainsi fleurir sur les bâtiments officiels d'une république laïque tant de ces drapeaux à la signification cléricale si appuyée ?
-est-il de la même façon acceptable de le voir orner la plaqued'immatriculation de chaque véhicule ?
 -enfin ,pourquoi tant de nos concitoyens ignorent-ils la symbolique de ce drapeau omniprésent et pourquoi ceux qui l'arborent, se gardent -ils biend'en jamais parler ?
Et si tout cela n'était pas vraiment aussi innocent que l'on pourrait le croire ?

 Claude Gaucherand





Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Europe
commenter cet article

commentaires