Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 12:10
Le traité de Lisbonne, signé dans un monastère (il est des lieux symboliques comme le wagon de Retondes qui marquent les générations!) constitue une forfaiture qui rappelle la réunion de l'Assemblée Nationale ou ce qui en restait en juillet 1940 sous l'autorité de Pierre Laval.

La réaction des Républicains français doit être à la hauteur de ce déni de démocratie. Soit, comme le dit justement Valéry Giscard d'Estaing père du traité première mouture, ce traité de Lisbonne est le même, auquel cas le peuple a tranché le 29 mai 2005, soit ce Méga Traité Compliqué est différent auquel cas seul le peuple peut faire ou défaire ce sur quoi il s'est déjà prononcé.

L'actuel président de l'"Arépublique", fait état de ses promesses électorlaes qui l'engagent dans un refus de referendum. Je rappelle simplement que, lors de la campagne électorlae, le candidat parvenu à l'Elysée faisait état d'un mini traité simplifié très "technique".

Il s'avère que ce traité est un réel retour au projet initial et Monsieur Giscard d'Estaing a raison de le souligner.

Ce faisant, il ne peut que confirmer que monsieur Sarkozy ment.


7% des parlementaires respecteraient le résultat du référendum


Selon les estimations, cinquante parlementaires de gauche et quatorze parlementaires de droite voteraient "NON" lors du Congrès à Versailles.

Sur un total de 908 parlementaires, ces 64 représentent 7% de l'effectif...

Trente huit députés :

Jean-Paul BACQUET (PS, Puy-de-Dôme), Christian BATAILLE (PS, Nord), Véronique BESSE (non inscrite, proche de Philippe de Villiers), Martine BILLARD (Verts, Paris), Christophe BOUILLON (PS, Seine-Maritime), Alain BOCQUET (PCF, Nord), Gilles BOURDOULEIX (UMP mais proche de Villiers), Patrick BRAOUZEC (PCF, Seine-Saint-Denis), Marie-George BUFFET (PCF, Seine-Saint-Denis), Jacques DESALLANGRE (apparenté PCF, Aisne), Marc DOLEZ (PS, Nord), Nicolas DUPONT-AIGNAN (non inscrit), Christian ECKERT (PS, Meurthe-et-Moselle), Hervé FERON (PS, Meurthe-et-Moselle), Valérie FOURNEYRON (PS, Seine-Maritime), Jacqueline FRAYSSE (PCF, Hauts-de-Seine), David HABIB (PS, Pyrénées-Atlantiques), Sandrine HUREL (PS, Seine-Maritime), Christian HUTIN (MRC, Nord), Serge JANQUIN (PS, Pas-de-Calais), Régis JUANICO (PS, Loire), Jean-Pierre KUCHEIDA (PS, Pas-de-Calais), Patrick LABAUNE (UMP, proche Nicolas Dupont-Aignan), Jérôme LAMBERT (PS, Charente), Jean-Claude LEROY (PS, Pas-de-Calais), François LONCLE (PS, Eure), Lionnel LUCA (UMP), Kleber MESKIDA (PS, Hérault), Jean MICHEL (PS, Puy-de-Dôme), Jacques MYARD (UMP), Alain NERI (PS, Puy-de-Dôme), Philippe PEMEZEC (UMP), Marie-Line REYNAUD (PS, Charente), Chantal ROBIN RODRIGO (PRG, Hautes-Pyrénées), Marcel ROGEMONT (PS, Ille-et-Vilaine), Jean-Claude SANDRIER (PCF, Cher), Alain VIDALIES (PS, Landes). François-Xavier VILLAIN (proche de Nicolas Dupont-Aignan).

Vingt cinq sénateurs :

Eliane ASSASSI (PCF, Seine-Saint-Denis), François AUTAIN (MRC, Loire-Atlantique), Maryse BERGE LAVIGNE (PS, Haute-Garonne), Michel BILLOUT (PCF, Seine-et-Marne), Nicole BORVO COHEN SEAT (PCF, Paris), Alima BOUMEDIENE-THIERY (Verts, Paris), Robert BRET (PCF, Bouches-du-Rhône), Pierre-Yves COLLOMBAT (PS, Var), Philippe DARNICHE (proche de Philippe de Villiers), Annie DAVID (PCF, Isère), Jean DESESSARD (Verts, Paris), Evelyne DIDIER (PCF, Meurthe-et-Moselle), Michel DREYFUS SCHMIDT (PS, Belfort), Alain JOURNET (PS, Gard), Guy FISCHER (PCF, Rhône), André LARDEUX, Josiane MATHON POINAT (PCF, Loire), Jean-Luc MELENCHON (PS, Essonne), Jean-Pierre MICHEL (PS, Haute-Saône), Charles PASQUA, Ivan RENAR (PCF, Nord), Bruno RETAILLEAU (proche de Philippe de Villiers), Joel SARLOT (apparenté UMP), Bernard SEILLIER, Bernard VERA (PCF, Essonne), Jean-François VOGUET (PCF, Val-de-Marne).


Source: http://www.observatoiredeleurope.com


Liste nous l'espérons non close. Nous la tiendrons régulièrement à jour.


Prochain article: "Pourquoi les prochaines élections municipales doivent être un moyen de pression à l'encontre de ceux qui soutiennent la forfaiture de Lisbonne?"

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Simon Archipenko 16/12/2007 11:31

Merci à instit pour ces précieuses informations républicaines. Nous sommes preneurs de toutes les informations complémentaires. Nous les publierons in extenso, laissant à chacun l'entière responsabilité de ses ecrits.Merci à instit.Salut et FraternitéSimon Archipenko

Instit 16/12/2007 09:57

Pendant la campagne électorale, Sarkozy avait prétendu : " J'ai proposé à nos partenaires un traité simplifié, limité aux questions institutionnelles que nul n'a contestées pendant la campagne référendaire, afin que l'Europe se dote rapidement des moyens de fonctionner efficacement à 27 Etats membres. " http://www.sarkozy2007.com/ Les Français ont voté pour Sarkozy. Donc, les Français ont donné mandat à Sarkozy de signer un traité simplifié, et limité aux questions institutionnelles. Qu’en est-il dans la réalité ? 1- Le traité de Lisbonne n'est pas un traité simplifié. Vous pouvez le lire ici : http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/rap-info/i0439.pdf Le traité de Lisbonne a 281 pages ! Par comparaison, la Constitution européenne que nous avions reçue dans notre boîte aux lettres en 2005 n'avait que 191 pages. Je l'ai encore chez moi aujourd'hui. Je viens de vérifier. 2- Le traité de Lisbonne n'est pas limité aux questions institutionnelles. A partir de la page 62 et jusqu'à la fin, vous pouvez lire la troisième partie du traité de Lisbonne intitulée " Les politiques et actions internes de l'Union (articles 26 à 197) ". Cette troisième partie explique quelles doivent être les politiques concernant : - le marché intérieur (articles 26 et 27)- la libre circulation des marchandises (articles 28 à 37)- l'union douanière (articles 30 à 32)- la coopération douanière (article 33)- l'interdiction des restrictions quantitatives entre les Etats membres (article 34 à 37)- l'agriculture- la pêche- la libre circulation des personnes- la libre circulation des services- la libre circulation des capitaux- les travailleurs- le droit d'établissement- les services- les capitaux et les paiements- l'espace de liberté- l’espace de sécurité- l’espace de justice- les contrôles aux frontières- l'asile- l'immigration- la coopération judiciaire en matière civile- la coopération judiciaire en matière pénale- la coopération policière- les transports- les règles de concurrence- les règles applicables aux entreprises- les aides accordées par les Etats- les dispositions fiscales- le rapprochement des législations- la politique économique- la politique monétaire- l'emploi- la politique sociale- le fonds social européen- l'éducation- la formation professionnelle- la jeunesse- les sports- la culture- la santé publique- la protection des consommateurs- les réseaux transeuropéens- l'industrie- la cohésion économique- la cohésion sociale- la cohésion territoriale- la recherche- le développement technologique- l'espace- l'environnement- l'énergie- le tourisme (article 195)- la protection civile (article 196)- la coopération administrative (article 197) Donc, Sarkozy a trahi le mandat pour lequel il avait été élu. C'est une haute trahison.

Instit 16/12/2007 09:56

Voici mes derniers pointages :99 parlementaires voteraient NON lors du Congrès à Versailles. A gauche, 86 parlementaires : 53 députés : 1- Marie-Hélène AMIABLE, députée PCF des Hauts-de-Seine2- François ASENSI, député PCF de Seine-Saint-Denis3- Jean-Paul BACQUET, député PS du Puy de Dôme 4- Jacques BASCOU, député PS de l’Aude5- Christian BATAILLE, député PS du Nord 6- Martine BILLARD, députée Verts de Paris 7- Alain BOCQUET, député PCF du Nord8- Christophe BOUILLON, député PS de Seine Maritime 9- Patrick BRAOUZEC, député PCF de Seine Saint Denis 10- Jean-Pierre BRARD, député apparenté PCF de Seine-Saint-Denis11- Marie-George BUFFET, députée PCF de Seine Saint Denis 12- Jean-Jacques CANDELIER, député PCF du Nord13- André CHASSAIGNE, député PCF du Puy-de-Dôme14- Jacques DESALLANGRE, député apparenté PCF de l’Aisne 15- Marc DOLEZ, député PS du Nord 16- Christian ECKERT, député PS de Meurthe et Moselle 17- Martine FAURE, députée PS de Gironde18- Hervé FERON, député PS de Meurthe et Moselle 19- Pierre FORGUES, député PS des Hautes-Pyrénées20- Valérie FOURNEYRON, députée PS de Seine Maritime 21- Jacqueline FRAYSSE, députée PCF des Hauts de Seine 22- André GERIN, député PCF du Rhône23- Pierre GOSNAT, député PCF du Val de Marne24- Maxime GREMETZ, député PCF de la Somme25- David HABIB, député PS des Pyrénées atlantiques 26- Sandrine HUREL, députée PS de Seine Maritime 27- Christian HUTIN, député MRC du Nord 28- Serge JANQUIN, député PS du Pas de Calais 29- Régis JUANICO, député PS de la Loire 30- Jean-Pierre KUCHEIDA, député PS du Pas de Calais31- Conchita LACUEY, députée PS de Gironde 32- Jérôme LAMBERT, député PS de Charente 33- Jean-Paul LECOQ, député PCF de Seine-Maritime34- Catherine LEMORTON, députée PS de Haute-Garonne35- Jean-Claude LEROY, député PS du Pas de Calais 36- François LONCLE, député PS de l’Eure 37- Jean MALOT, député PS de l’Allier38- Noël MAMERE, député Verts de Gironde39- Philippe MARTIN, député PS du Gers40- Kléber MESQUIDA, député PS de l’Hérault 41- Jean MICHEL, député PS du Puy de Dôme 42- Roland MUZEAU, député PCF des Hauts-de-Seine43- Alain NERI, député PS du Puy de Dôme 44- Daniel PAUL, député PCF de Seine-Maritime45- Marie-Line REYNAUD, députée PS de Charente 46- Chantal ROBIN RODRIGO, députée PRG des Hautes-Pyrénées 47- Marcel ROGEMONT, député PS d’Ile et Vilaine 48- Patrick ROY, député PS du Nord49- Jean-Claude SANDRIER, député PCF du Cher 50- Jean-Louis TOURAINE, député PS du Rhône51- Jacques VALAX, député PS du Tarn52- Michel VAXES, député PCF des Bouches-du-Rhône53- Alain VIDALIES, député PS des Landes 33 sénateurs : 1- Eliane ASSASSI, sénatrice PCF de la Seine Saint Denis 2- François AUTAIN, sénateur MRC de Loire-Atlantique 3- Marie-France BEAUFILS, sénatrice PCF de l’Indre4- Maryse BERGE LAVIGNE, sénatrice PS de Haute Garonne 5- Michel BILLOUT, sénateur PCF de Seine et Marne 6- Nicole BORVO COHEN SEAT, sénatrice PCF de Paris 7- Alima BOUMEDIENE-THIERY, sénatrice Verts de Paris 8- Robert BRET, sénateur PCF des Bouches du Rhône 9- Michel CHARASSE, sénateur PS du Puy-de-Dôme10- Pierre Yves COLLOMBAT, sénateur PS du Var 11- Annie DAVID, sénatrice PCF de l’Isère 12- Jean DESESSARD, sénateur Verts de Paris 13- Evelyne DIDIER, sénatrice PCF de la Meurthe et Moselle 14- Michel DREYFUS SCHMIDT, sénateur PS de Belfort 15- Josette DURRIEU, sénatrice PS des Hautes-Pyrénées16- Guy FISCHER, sénateur PCF du Rhône 17- Thierry FOUCAUD, sénateur PCF de Seine-Maritime18- Jean-Pierre GODEFROY, sénateur PS de la Manche19- Brigitte GONTHIER-MAURIN, sénatrice PCF des Hauts-de-Seine20- Robert HUE, sénateur PCF du Val d’Oise21- Alain JOURNET, sénateur PS du Gard 22- Gérard LE CAM, sénateur PCF des Côtes d’Armor23- Josiane MATHON POINAT, sénatrice PCF de la Loire 24- Jean-Luc MELENCHON, sénateur PS de l’Essonne 25- Jean-Pierre MICHEL, sénateur PS de Haute-Saône 26- Jack RALITE, sénateur PCF de Seine-Saint-Denis27- Ivan RENAR, sénateur PCF du Nord 28- Gérard ROUJAS, sénateur PS de Haute-Garonne29- Odette TERRADE, sénatrice PCF du Val-de-Marne30- Robert TROPEANO, sénateur PS de l’Hérault31- André VANTOMME, sénateur PS de l’Oise32- Bernard VERA, sénateur PCF de l’Essonne 33- Jean-François VOGUET, sénateur PCF du Val de Marne. A droite, 13 parlementaires voteraient NON : 8 députés voteraient NON : 1- Véronique Besse (proche de Villiers, non-inscrite), 2- Gilles Bourdouleix (UMP mais proche de Villiers), 3- Nicolas Dupont-Aignan (non inscrit), 4- Patrick Labaune (UMP mais proche Dupont Aignan), 5- Lionnel Luca (UMP), 6- Jacques Myard (UMP), 7- Joel Sarlot (apparenté UMP), 8- François-Xavier Villain (proche Dupont Aignan). 5 sénateurs voteraient NON : 1- Philippe Darniche (proche de Villiers) 2- André Lardeux 3- Charles Pasqua 4- Bruno Retailleau (proche de Villiers) 5- Bernard Seillier. 86 parlementaires de gauche + 13 parlementaires de droite = 99 parlementaires démocrates. Sur un total de 908 parlementaires, ça ne fait vraiment pas beaucoup. Ca fait 11 % de parlementaires démocrates, et 89 % de parlementaires anti-démocrates.