Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque Franco-allemand de Lyon

Le 7 octobre 2011, s'est tenu à l'IEP de Lyon, un colloque franco-allemand sur le thème:

 

Visions comparées de l'euro

 

Les videos de ce colloque sont disponibles sur

 


www.cercledu29mai2005.eu

 

 

Recherche

Eclats Républicains

Si vous le souhaitez, vous pouvez recevoir le livre "Eclats Républicains" de Simon Archipenko, Président de Voltaire République. Le  livre est paru en septembre 2007. La réception est gratuite. Si vous souhaitez contribuer à l'effort envoyez un don au siège de l'Association . Voltaire République - 73, cours Richard Vitton 69003 LYON. Pour recevoir le livre envoyez un courriel à: voltaire.republique@laposte.net

Présentation

Citoyen !

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est un mouvement qui veut défendre et promouvoir les idées républicaines issues du siècle des Lumières et dont l’un des principaux penseurs fût Voltaire. En qualité de mouvement laïque et républicain, l’association se fait un devoir de répandre sa pensée dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale de la France et dans une Europe débarrassée de son idéologie libérale dont les citoyens français ont rejeté les bases lors du scrutin du 29 mai 2005. L’association ne s’interdit aucune action et aucun prosélytisme dans le monde.

VOLTAIRE REPUBLIQUE  est fondée par des républicains engagés dans la vie de la Cité, venus d’horizons divers, patriotes qui veulent pour la France une république digne de son histoire et de celle qu’ils veulent léguer aux générations futures.
Article II des statuts de l’association   
VOLTAIRE REPUBLIQUE  est une association où, seul le nom de Citoyen compte. Elle rejette toute idée de communautarisme, sous quelque forme que ce soit.
Tous les adhérents, sans distinction y sont honorés pour leur travail voué au bien public, et tourné vers la République.
Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.
L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.
Voltaire République est engagée dans la vie de la Cité.  Elle invite les citoyens à en être les acteurs dans les associations, les organisations syndicales étudiantes, de salariés, patronales, artisanales et familiales.
Voltaire République et les Jeunes Voltairiens sont organisés dans leur ville, leur département, leur facultés, leurs entreprises et, sur le plan national.

Salut et fraternité

Voltaire République et les Jeunes Voltairiens


Nous contacter :
voltaire.republique@laposte.net

Articles Récents

Du bon usage des commentaires

Nous laissons les commentaires libres sous réserve de minimum de correction. De même, les liens donnés par nos lecteurs, s'ils n'intègrent pas le notre sur leur blog ou site seront détruits.

Enfin, en guise de commentaires, nous ne retenons que les personnels; les copier-coller d'autres appréciations ne nous intéressent pas.

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 11:19
Je vois ici et là que l’on se remet à picorer de plus belle. A l’instar du gallinacé, emblème de notre belle République française, les républicains des deux rives, avec une abnégation sysiphienne, poussant toujours le rocher plus haut, veulent à tout prix rassembler ce qui est épars, bouleverser (à juste raison) le clivage gauche droite artificiel sécrété par des partis politiques dévalorisés dans un système UMPS, bientôt renforcé par la création du SOSDEM.

 

Las ! le rocher retombera n’en déplaise à tous mes amis, citoyens, compagnons et camarades.

 

Je vois écrit des lignes sur certains blogs qui, si elles étaient inscrites dans les faits, mèneraient rapidement à l’impasse.

 

Vouloir rassembler le peuple républicain est la plus noble tâche qui puisse exister pour qui se reconnaît dans un amour de la France avec la même passion, exigeante et compliquée[1]. J’y rajouterai, en qualité de président de Voltaire République, pour qui se reconnaît dans une République laïque, démocratique et sociale, celle des patriotes, source de l’émancipation de l’individu, fils des Lumières.

 

Mais vouloir un melting pot pour rassembler à tout prix et faire le tri après, relève sinon de la précipitation, de l’oubli de notre histoire des 30 dernières années. C’est en voulant rassembler à tout prix la famille de gauche, que les assises du socialisme ont sécrété, 33 ans plus tard des Rocard, Moscovici, Kouchner, Lang, Besson etc…

Je connais moins la famille de droite mais, tout laisse à supposer qu’elle peut égrainer une litanie tout aussi fournie. Je n’en apporterai pour preuve que le fossé qui existe entre le vibrant discours de Dominique de Villepin à l’ONU et celui de Nicolas Sarkozy à Bagnolet.

 

Afin d’anticiper sur les éventuelles réactions épidermiques, je souhaite apporter une précision à cet instant. Entendons-nous bien : il ne s’agit pour moi ici en aucun cas de critiquer la volonté de se rassembler de citoyens dans telle ou telle organisation. Il ne s’agit évidemment pas d’éviter toutes les réflexions, bien au rebours !

Mais avant de rassembler les organisations, commençons par être clairs nous-mêmes ! Ne nous caricaturons pas dans des pratiques identiques à celles de l’extrême gauche qui s’est lamentablement brisée sur l’étoc des réalités électorales et, qui dans son refus du principe de réalité a entraîné et entraîne encore tout une partie du peuple républicain.

 

Le parcours des hérauts de la République que sont Jean Pierre Chevènement et Nicolas Dupont-Aignan n’est pas plus éclairant. Leurs voix s’éraillent aujourd’hui par manque de lisibilité. Leur soutien respectif en faveur des candidats de l’UMPS décrédibilise le discours. L’un et l’autre se précipitent aujourd’hui en université d’été et en médias pour bayer au rassemblement. Leur discours[2] à ce propos est édifiant, même si l’on souscrit à l’analyse politique de la situation. Last but not list !

 

Il ne faut pas faire abstraction non plus du refus quasi épidermique des générations de moins de 40 ans de se retrouver dans des schémas organisationnels qui ne les concernent plus.

 

L’heure n’est pas au grand rassemblement tous azimut ! L’heure est au retour au chemin de la pensée, du dire qui permettra au juste moment de faire exploser le verrou du système démocrate (versus Etats-Unis d’Amérique) UMPSSOSDEM. Alors les républicains des Lumières pourront porter haut et fort les leurs.

 

Voltaire République souhaite que tout soit exploré aussi bien sur la rive Gauche que sur la rive Droite. Si Voltaire République est invitée à participer aux débats des Idées, sa barque est assez solide pour tout explorer : ses rameurs sont à tout épreuve qui permettent de répondre favorablement aux débats républicains.

 

Voltaire République a pour vocation de promouvoir les valeurs qui ont cimenté la France depuis 1789.

Voltaire république ne se revendique pas en parti politique; elle est politique. A ce titre ses adhérents sont libres d’appartenir ou de ne pas appartenir à un parti, à une association . Aussi, elle accueille en son sein les citoyens venus de tous horizons démocratiques et républicains, sans exclusive d’appartenance.

 

L’association n’importe pas en son sein les clivages et les pratiques qui y sont attachés. Le citoyen qui n’accepte pas ces principes fondateurs de Voltaire République et des Jeunes Voltairiens n’ont pas leur place au sein de l’association.

 

C’est ce qui nous permet, Hommes libres et citoyen d’être engagé dans la vie de la Cité.


Simon Archipenko

 

___________

[1] Braudel – Michelet.

[2] http://www.mrc-france.org/article.php3?id_article=339 pour JP Chevènement. http://www.debout-la-republique.fr/ pour N. Dupont Aignan.

Partager cet article

Repost 0

commentaires